Le texte narratif

- Il représente une action qui se produit dans le temps. Il comporte des indicateurs de temps et des verbes d'action. Les temps dominants sont le passé simple ou le présent de narration.

- Un narrateur prend en charge la narration en manifestant sa présence de façon plus ou moins sensible (cf. la focalisation).

- La structure de la narration dépend de l'ordre de présentation des faits (schéma narratif, ellipse, analepse ou flash-back), de la longueur du récit par rapport aux événements racontés (rythme, vitesse), de la présence d'éléments descriptifs ou de paroles rapportées : discours direct : les paroles du personnage sont transcrites telles quelles. Ex. " " Descends, animal, que je te parle ! " Stendhal, Le Rouge et le Noir. Discours indirect : les paroles du personnage sont rapportées dans une proposition complétive introduite par un verbe tel que dire. Ex. Elle lui a dit qu'elle ne pourrait pas revenir le lendemain. Discours indirect libre : les paroles sont rapportées dans une proposition indépendante insérée dans le texte narratif. Ex. " C'était la destinée de Napoléon serait-ce un jour la mienne ? " ibidem. La rupture est donc de moins en moins grande entre les paroles et le texte narratif.

schéma narratif cohérent (respect du sujet)  
Respect de la perspective de narration (3ème ou 1ère personne)  
Cohérence des personnages  
Cohérence temporelle (rythme et ordre du récit)  
Registres de langue différents pour le récit et pour les dialogues  
Emploi de deux systèmes verbaux différents pour le récit et pour les dialogues  
ponctuation, orthographe, syntaxe  
vocabulaire varié et précis  
   

 

Page d'accueil du site http://www.chezpimprenelle.com   Contact